Accueil » L’expression Primitive

L’expression Primitive

L’expression primitive : Origines

L’Expression Primitive est issue de la culture afro-américaine et des recherches de la danseuse et anthropologue Katherine Dunham qui la célèbre dans les années 60. Elle s’inspire des rituels de danses traditionnelles. Katherine Dunham est à la recherche du geste universel. Elle retrouve les racines de la danse dans le rythme et l’énergie de la pulsion qu’elle traduit dans la pulsation des pas. Sa technique « moderne primitif » se caractérise à la fois par l’appui dans le sol et l’écoute active du tambour. En utilisant des rituels traditionnels dans son travail chorégraphique, elle crée le lien entre ethnologie et danse contemporaine.

Herns Duplan, d’origine haïtienne, danseur, chorégraphe, musicien, enseignant dans la compagnie de K.Dunham. Il introduit la technique de Katherine Dunham en Europe, à Paris aux années 70. Il nomme son travail « Expression Primitive » et la propose comme un retour aux sources. Pour lui, le terme ‘’primitif’’ renvoie à ce qui est premier chez l’home de manière universelle.

Katherine Dunham

Herns Duplan propose un travail de retour aux sources du rythme et donne une place essentielle à l’utilisation de la voix. Elle accompagne le geste dans une expression globale et première.

Il ne s’agit pas d’apprendre les danses traditionnelles mais d’appuyer sur la diversité des cultures et l’essence de danses.

L’universalité des règles qui gouvernent l’être humain, l’unicité de sa structure, bref, sa dimension anthropologique
Herns Duplans

La danse thérapie par l’Expression Primitive, les danses orientales et africaines

L’Expression Primitive et les danses traditionnelles constituent une démarche pour vivre simplement le plaisir de danser au sein d’un groupe. Elles peuvent aussi être reliées à la quête de soi et au développement personnel par l’appartenance à une essence collective.

France Schott Billmann

France SCHOTT BILLMANN, docteure en psychologie, psychanalyste et danse-thérapeute, propose une dimension anthropologique et psychanalytique de l’Expression Primitive en créant un cadre thérapeutique et sécurisant. Un rituel des mouvements et gestuels chantés, sur le son du tambour.

Notre souffrance vient toujours de ce que nous détournons de notre être véritable. C’est souvent ce qui détermine la mise en route d’une quête spirituelle, une recherche de sens. La danse peut en faire partie car elle fait retrouver la vrai nature de l’être humain.
France Schott Billmann, « La thérapie par la danse rythmée »

L’Expression Primitive, est autant pratiqué comme danse que comme forme de danse-thérapie. Elle est construite sur les rythmes organiques de la pulsation, du balancement et sur la répétition. La pulsation rappelle le battement du cœur, le balancement le va-et-vient du souffle. Par la répétition, le danseur accède au lâcher prise du geste et à une forme d’affirmation de celui-ci à chaque retour du rythme.

Comme dans la technique de Katherine Dunham et Herns Duplan, cette forme de thérapie utilise le terme « primitif ». Ce dernier renvoie à ce qu’il y a de premier chez l’homme, de plus archaïque, au sens de la racine commune.


Les objectifs des Ateliers d’Expression Primitive

Pour les adultes : les ateliers sont ouverts à tous, quelle que soit son âge ou son expérience en danse.

Les participants peuvent dans un cadre convivial, collectif et ludique :

  • Découvrir le plaisir de danser, de s’exprimer par le mouvement et de se détendre.
  • Développer l’écoute du rythme et ses appuis.
  • S’ancrer, s’enraciner, se structurer et s’ouvrir.
  • Gérer son stress et ses émotions.
  • Trouver sa place dans un cadre sécurisant et bienveillant.
  • Impulser et canaliser son énergie vitale, dans le lâcher prise.
  • Utiliser sa voix pour accompagner son mouvement et pour s’affirmer.
  • Se nourrir de la rencontre avec d’autres participants du groupe et relationner.
  • Jouer, créer, inventer, s’autoriser à utiliser son corps de manière ludique.
  • Développer ou améliorer l’estime de soi et la confiance en soi.

Parmi d’autres objectifs, l’expression primitive pour les enfants permet :

  • L’amélioration des capacités cognitives et d’apprentissage.
  • Le développement du corps physique et artistique.
  • Le développement de l’écoute.
  • De s’ancrer et de s’enraciner.
  • De développer la notion de l’appartenance et de respect du cadre social.
  • Le développement de la créativité et de l’imagination.
  • La gestion des émotions et la confiance en soi.
  • L’amélioration de l’image du corps.
  • De dépenser et canaliser son énergie.